Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du juillet 18, 2008

Recrutement : questions interdites et évaluation du candidat

Il est légitime qu’un recruteur cherche à se renseigner sur les aptitudes et qualités d’un candidat à un poste à pourvoir. Encore faut-il que les « investigations » menées par ce recruteur,qu’il s’agissed’un employeur ou d’un intermédiaire dans le processus de recrutement (circ. min. n°93-10, 15 mars 1993),ne soient pas susceptibles de porter atteinte à la vie privée du candidat et donc de constituer une discrimination. Pour comprendre les risques encourus par le recruteur, il convient de connaître la cadre juridico historique de la lutte anti discrimination, la notion de respect de la vie privée, les motifs prohibés de discrimination à l’embauche et les recours possibles contre ledit recruteur, appuyés par la jurisprudence. (suite).

le CDD senior

La croissance de la population active est en train de ralentir. Selon la nouvelle projection tendancielle, le nombre d’actifs augmenterait encore au même rythme que les années précédentes jusqu’en 2007, puis sa croissance se réduirait progressivement jusqu’à 2015. Une population totale fortement révisée à la hausse ainsi qu’une remontée de l’activité des seniors induite par les réformes des retraites expliquent ce nouveau profil. Avec un taux d’emploi de 37,8% pour les 55-64 ans en 2005, la France se situe bien en dessous de la moyenne européenne -42,50%- et loin de la cible des 50% en 2010 fixé en droit communautaire. .. (suite)

Crêches d'entreprise

La fidélisation des salariés est un enjeu majeur pour les directions ressources humaines, en particulier face à l'augmentation des départs à la retraite et aux difficultés de recrutement dans certains secteurs. Pour motiver les salariés et répondre à leurs attentes, les grandes entreprises tout comme les PME-PMI font preuve d'innovation. Depuis plusieurs années, l'axe des services fait l'objet d'une attention accrue. Les crèches d’entreprises contribuent à un meilleur équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée. Outre la flexibilité apportée par les crèches d'entreprise, leur développement répond au problème de garde des enfants de moins de 3 ans qui peut occasionner des retards répétés, une augmentation de l'absentéisme voire dans certains cas la non réintégration de l'entreprise à la fin du congé maternité.Pour l’entreprise, l’ouverture d’une crèche a un impact favorable sur son image. L’entreprise montre ainsi sa capacité à répondre aux p…

Le Télétravail droits et devoirs de l’employeur

Le télétravail a fait l’objet depuis quelques années de travaux pour en préciser la nature et le périmètre.Lorsque l’entreprise décide de mettre en place le télétravail comme une autre possibilité d’organisation du travail, elle doit connaître ses droits et devoirs. Elle doit respecter un certain nombre de dispositions qui sont énoncés principalement dans l’Accord National Interprofessionnel de 2005. Ce dernier reprend exactement l’Accord Cadre Européen de 2002 dans ses grandes lignes, en affinant quelques thèmes.Le télétravail qui se distingue du travail à domicile (L7412-1 : travaux de façon effectués à domicile et payés à la tâche, sur commandes d’un donneur d’ordre unique) est « une forme d’organisation du travail, utilisant les technologies de l’information, dans le cadre d’un contrat ou d’une relation d’emploi, dans laquelle un travail, qui aurait pu être réalisé dans les locaux de l’employeur, est effectué hors des locaux de façon régulière
Cette définition du Télétravail vien…

Le 1% logement

La Participation des Employeurs à l’Effort de Construction, PEEC, est née dans les années 40 de l’initiative volontaire de groupements d’entreprises souhaitant faciliter le logements des salariés et se traduisant par une ‘aide à la pierre’. Cette participation a été rendue obligatoire par la loi le 9 août 1953 pour les entreprises privées non agricoles de 10 et plus, avec un taux initialement fixé à 1% de la masse salariale, d’où son appellation habituelle ‘1% logement ‘. A l’origine de cette participation obligatoire, ces sommes étaient versées à des collecteurs essentiellement sous forme de prêts à 20 ans ou de subvention ( suite )

LES AIDES A L'EMPLOI DE L'AGEFIPH A DESTINATION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES

La première Conférence nationale sur le handicap s'est tenue le 10/06/2008. Le Président de la République dans le cadre d'un « pacte pour l'emploi » reprécise la nécessité de favoriser l'emploi des personnes handicapées dans les entreprises. En effet les travailleurs handicapés présentent des difficultés particulières d'insertion: le secteur privé n'emploie que 2,7% de travailleurs handicapés. Il est important de préciser les différentes étapes dans la mise en place des aides financières de l'Agefiph à travers notamment une Recommandation et une Convention sur le plan International. Cette Recommandation et cette Convention donnent des axes de politique générale à mener et à décliner ensuite dans chaque pays.... (suite)
Auteur: Hervé Rouchon